Conduire un changement pour mener une à bien une implantation numérique dans un établissement

 

Installer un projet et le partager :

 

Développer un projet d’établissement qui intègre le numérique et les apprentissages représente un investissement important.

 

Pour obtenir une transformation des pratiques il faut prendre en compte son établissement. Chaque établissement est différent et le « numérique » doit s’intégrer dans une démarche spécifique au projet d’établissement. Il n’y a pas de pédagogie numérique ni de stratégie numérique mais il y a un établissement scolaire au service des apprentissages. Il n’est simplement pas le même qu’un autre car il n’a pas le même recrutement, pas le même projet d’établissement, pas les mêmes filières … 

 

Le point de départ est de réunir l’équipe de direction et l’équipe administrative pour organiser le déploiement futur et préparer chacun à intervenir dans une dynamique globale.

Il faut définir ensemble une « vision » claire de ce que l’on veut mettre en place.

 

L’organigramme doit être repenser de manière à intégrer le numérique dans une démarche transversale. Ainsi en rebaptisant le service informatique, « service des technologies d’apprentissage », on lui donne une place centrale dans une communauté éducative.

Il faut tenir des réunions sur l’orientation à venir de l’école et installer une planification précise des étapes à poser.

Clarifier les étapes c’est aussi clarifier et trier les outils que nous allons utiliser. Il y en a beaucoup et il faut faire des choix, installer des process. En même temps il ne faudra pas brider les innovants  sur lesquels il sera indispensable de s’appuyer. Il faut donc prévoir un descriptif minimum de ce que l’on attend de tous , et permettre à un groupe d’innovants d’aller plus loin en testant d’autres possibilités pour ne pas les bloquer.

 

Comment ces nouvelles technologies s’intègrent-elles à l’apprentissage? Et à quels aspects? Quels outils devraient être privilégiés et peuvent-ils aider les élèves à acquérir des compétences du XXIe siècle?

 

La communication franche de la vision joue un rôle important dans l’atténuation de la résistance des intervenants.

Une culture d’innovation ne se créé pas comme cela, il faut l’installer et la communiquer. On peut installer cela dans les moments de rencontre collective de l’établissement et ne jamais l’oublier … début d’année, réunion pédagogique, réunion de concertation …

 

 

Une planification prudente

 

Développer un nouvel outil c’est d’abord introduire une perturbation dans un établissement et forcément l’accompagnement des enseignants devient prioritaire. Comme toute équipe on aura des innovants, pour qui rien n’ira jamais assez vite, des suiveurs , et des récalcitrants….

 

 L’introduction au changement ne peut pas se faire par l’outil mais par la pédagogie. Mais si par exemple il est facile de montrer comment fonctionne une tablette du point de vue fonctionnel; il devient très difficile de former les enseignants à devenir créatif, innovateur et collaboratifs. C’est pourquoi il faudra travailler les temps de formation, les temps de partage et l’accompagnement individuel des enseignants.

 

Travailler les espaces de l’établissement, mettre en place un lieu créatif et ouvert (Learning Lab) , favoriser les temps de collaboration passe par un travail important sur les bâtiments, l’aménagement des espaces, les emplois du temps…. Le travail est long pour mettre en place des espaces de collaboration, des possibilités de perfectionnement professionnel (PP) et des communautés de soutien pour chaque enseignant.

 

L’établissement se doit  d’encourager les professeurs utilisateurs à devenir des leaders au sein de leur école et au niveau du conseil du numérique, pour diffuser de la passion et guider leurs collègues sur la voie de l’avenir. Il faut des temps pour que les innovateurs fassent des démonstrations et pour récompenser les innovateurs. Les élèves doivent être mis en avant. Les parents peuvent être impliqués en mettant en place un conseil du numérique et organiser un lien vers le monde digital.

 

La résistance sera bien présente et toute l’implantation ne se fera pas sans heurts ! Il faudra forcément des temps plus calme , de réflexion et peut être rassurer chacun par un accompagnement encore plus fort.. Mais le cap doit être tenu , communiquer et surtout rappeler régulièrement pour ne pas se banaliser.

 

 

Obtenir l’appui et l’engagement  financier à l’égard du changement

Bien entendu l’aspect financier doit être travaillé avec les organismes concernés qui doivent également comprendre l’utilité de la démarche. Un gros travail de préparation est à mener : élaborer les contrats , les faire valider bien sur. Mais ensuite il faut travailler avec les différents services pour mettre en place le déploiement, établir les circulaires, les contrats et les modalités de paiement.

 

Plus ce travail sera réfléchi plus l’implantation du projet sera pérenne. 

 

Encourager les élèves à jouer des rôles de leadership en matière de changement

 

La participation des élèves ne peut qu’être encouragée dans une démarche de pédagogie active, notamment la préparation de tutoriels sur l’utilisation de divers appareils numériques. Il faut donner accès aux jeunes à des technologies et éveiller leur curiosité et leur créativité. Pour cela un ou des lieux  de partage et de découverte peuvent et doivent être ouvert … Mais ça peut être une bibliothèque !