Un palimpseste est un manuscrit écrit sur un parchemin usagé, dont les caractères ont été effacés afin de pouvoir réutiliser le parchemin, qui était rare et coûtait cher à l'époque. Le texte originel d'Archimède (qui a vécu au IIIe siècle av. J.-C.), recopié au Xe siècle, a ainsi été gratté par un prêtre qui a réécrit par dessus un livre liturgique grec, dans la seconde moitié du XIIe siècle ou dans la première moitié du XIIIe siècle.

Le palimpseste d'Archimède est relié sous la forme d'un codex. C'était un livre d'environ 90 pages, avant d'être transformé en un palimpseste de 177 pages. Heureusement, l'effacement du texte original fut incomplet, et on peut encore le lire grâce à des ultraviolets, rayon X et à la simple lumière.

Il fut découvert à Constantinople en 1906 et publié à partir de photographies par le philologue danois Johan Ludvig Heiberg (1854-1928) ; puis traduit du grec en anglais par Thomas Heath. Parmi les textes d'Archimède contenus dans l'ouvrage, ceci permit à la communauté scientifique d'en découvrir certains restés inédits jusque là :

-       De l’équilibre des figures planes

-       Des spirales.

-       De la mesure du cercle.

-       De la sphère et du cylindre

-       Des corps flottants (seule copie connue en grec)

-       De la méthode (seule copie connue)

-       Stomachion (seule copie connue)

Le palimpseste contient également des discours du politicien du IVe siècle av. J.-C., Hypéride, et un commentaire sur les Catégories d'Aristote par Alexandre d'Aphrodise

 

Un site (en anglais) permet de se plonger dans le livre :http://www.archimedespalimpsest.org

le palimpseste