La raison d'être d'un trépied, c'est bien évidemment de proposer une stabilité certaine. Fini les flous de bougés, les lignes d'horizon penchées et les verticales de travers. Le trépied est un bon moyen de composer son image tout en prenant le temps et le soin d'opérer son cadrage avant la prise de vue.

 

Bien choisir son trépied, c'est d'abord avoir conscience de l'usage que vous allez en faire. Sera-t-il un élément indispensable ? Servira-t-il occasionnellement ? Désirez-vous quelque chose de léger ? Avez-vous besoin d'une rotule précise ?

Juger des hauteurs maximales et minimales dont vous avez besoin est essentiel. Afin de bénéficier d'une certaine marge de manœuvre, prévoyez toujours un peu plus haut ou un peu plus court que vos envies. L'idéal étant de pouvoir viser au moins à l'œil debout sans nécessairement se plier en deux. Idem si vous aimez les contre-plongées, ou les plans au ras du sol. Pensez également à la taille de votre trépied une fois refermé. Ce détail est un critère important pour le transport, surtout si vous souhaitez barouder.

Connaître le matériau de construction, c'est estimer le poids et la solidité d'un trépied. Et mine de rien, cela a son importance. Vous devrez généralement choisir entre l'aluminium ou le carbone selon que vous cherchez un trépied facilement transportable, un trépied qui reste à l'abri ou un trépied dont la plus grande partie de son existence se déroulera en extérieur. Pour choisir un trépied et déterminer lequel sera le plus adapté à un usage donné, il faut prendre en compte la charge maximale acceptée afin qu'il supporte le matériel utilisé.

le trépied